Julie CARÉ

Née en 1986 à Laval, Julie Caré voyage dès son plus jeune âge. D’une maman Française et d’un papa Pied noir Franco-Andalou ( portant à travers les générations ce sentiment douloureux d’être « apatride »), Julie développe très vite ce goût de se battre et de défendre corps et âme les causes qui lui semblent justes. L’enfance et l’adolescence furent synonymes de réelles quêtes de compréhension de ce monde et du combat des injustices que Julie pouvait côtoyer de près ou de loin. Son père dira d’elle très souvent qu’elle a un grand cœur et que son souhait serait de « révolutionner ce monde » afin qu’il soit en paix et que la souffrance le quitte définitivement. Il sourira quand Julie encore enfant, lui témoignera avec sa plus profonde conviction : Plus tard, elle souhaite devenir médecin du monde ou encore avocate.. Toujours avec cette volonté de soigner et de défendre les plus affaiblis par la vie.Après un BEP carrières sanitaires et sociales, un bac Science médico-sociales, un an passé à Manchester, 3 ans d’Arabe littéraire, et un an d’Espagnol à l’université.. Julie fera la rencontre de celui qui changera le cours de sa vie.. C’est à l’issue de cette relation que Julie éprouvera ce besoin viscéral d’écrire.. de dénoncer et de témoigner ce qu’elle a vécu et ce que vivent tant d’autres femmes dans ce monde : la violence exercée au sein du couple, du foyer, de la famille .. Afin que son vécu n’est pas seulement été subit mais qu’il puisse être porté à bout de bras pour combattre l’indicible que représentent ces violences ! Julie a également son diplôme de secrétaire médicale et de psycho-praticienne pour enfants. Son souhait le plus cher sur le plan professionnel serait de dépister les traumatismes portés par les enfants issus de ces familles qui ont connu les violences conjugales. A ses yeux, ces enfants sont les « laissés pour compte », les abandonnés.. et elle souhaite pouvoir les accompagner, les aider, afin qu’ils puissent se construire le plus sainement possible afin d’avoir la chance de devenir la meilleure version d’eux-mêmes en tant qu’adulte, et de ne pas porter ce statut de victime tout au long de leurs vies. Aujourd’hui, maman d’une fille de 7 ans, Julie souhaite vivre libre et enseigner à sa fille le respect auquel toute femme a droit.Julie a par ailleurs, pratiqué de nombreuses années la danse : Classique, hip-hop, orientale et flamenco.. Art, qui a toujours incarné à Ses yeux, la liberté de se sentir belle, libre et femme. Elle a également pratiqué le karaté et le Krav Maga !

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.